Pour prendre rendez-vous je vous invite à contacter  le secrétariat au :              06 87 12 35 72

Retrouvez moi sur ma page Facebook :

Stéphanie Dussaut

et le groupe Facebook :

Enseignements AMOUR par Stéphanie DUSSAUT

 

L'enfant doté de capacités intellectuelles supérieures reçoit aujourd'hui l’appellation d'EIP (Elève Intellectuellement précoce) qui peut être insuffisante quand il s’agit d’évoquer un enfant qui a, en plus de ses capacités intellectuelles supérieures à la moyenne, une sensibilité hors normes. Zèbre, surdoué, aucun terme ne peut contenir ni enfermer la variété de profils, les spécificités, particularités, différences, originalités et singularités que peut présenter un enfant de cette nature. Il faut dire que le cadre scolaire, la pédagogie pratiquée et les contenus scolaires sont tellement normatifs qu'aujourd'hui un enfant sort très vite du lot!

Alors, Haut Potentiel ou Hypersensible? Ou les deux ?

J'ai créé une grille de lecture complète et précise qui tient compte de la complexité de l'enfant pour définir et appréhender avec justesse son véritable profil.

Dès lors, je vais l'aider à bien vivre ses différences et à s'épanouir dans sa scolarité, en harmonie avec lui-même et dans sa relation aux autres. Je vais lui "apprendre à apprendre" avec ses qualités, ses atouts, ses facilités, tout en s'appropriant sereinement les difficultés et blocages qu'il peut ressentir. Je vais le conduire à les lever en douceur, avec efficacité et pragmatisme pour son plus grand bonheur.  Je vais l'aider dans son expérience de l'altérité, paramètre essentiel de sa sociabilité et de la construction de sa personnalité, pour lui permettre d'accorder au mieux ses particularités avec son environnement. Il est essentiel de guider l'enfant à se créer un éco-système sécure et garant de son épanouissement.

Je vais aider ses parents à le comprendre, le soutenir, l'accompagner dans son parcours de vie, à l'école et en dehors. Il est important que les parents accueillent leur enfant dans toutes les dimensions de son être : psychologique, émotionnelle, corporelle, sensorielle, intellectuelle. Il n'est pas du tout simple ni évident pour les parents de suivre les méandres de la pensée et des émotions de son enfant qu'il soit Haut Potentiel Intellectuel, Hypersensible ou les deux. Une personnalité atypique, des comportements et réactions souvent disproportionnés, une émotivité intense, des besoins affectifs constant et exigeant, une pensée galopante en arborescence, un questionnement incessant, en alternance parfois avec des moments mutiques et des phases de repli sur soi, une énrgie débordante, des colères soudaines, une propension à passer du rire aux larmes en un istant, autant de "réjouissances" que les parents ont parfois du mal à gérer, d'autant que l'enfant lui-même ne contrôle pas ce submergement. C'est pourquoi je suis là pour aider les parents à poser un cadre juste et pertinent à l'enfant qui a besoin à la fois de sentir des limites et d'observer des règles qui sont pour lui des repères, et de bénéficier de souplesse et de bienveillance qui sont pour lui un gage de liberté et de confiance.

 

 

 

Pourquoi faire passer le test de QI à votre enfant ?

- Par ce qu'il sera exigé par l'Education Nationale et par les écoles spécialisées pour demander un aménagement, un saut de classe, l'intégration d’une classe EIP, et pour avoir des arguments solides pour discuter avec les représentants de l’institution scolaire et solliciter de l'aide.

- Pour avoir une lecture la plus pointue possible de ses capacités cognitives, de son profil intellectuel, des différentes formes d'intelligence qu'il développe, pour mieux connaître et comprendre votre enfant et l'aider à se connaître, se comprendre et s'aimer dans ses spécificités.

En France, seuls 2 types de tests sont reconnus et validés pour mesurer l'efficience intellectuelle :

- le K-ABC

- les tests de Wechsler

Ces derniers sont les plus largement utilisés et se rencontrent sous 2 formes, en fonction de l'âge de l'enfant  :

le WPPSI, qui est la forme préscolaire du test. Il s'adresse aux enfants de l'âge de 2 ans et 6 mois à 7 ans et 3 mois

- le WISC, qui concerne les enfants de 6 ans à 16 ans et 11 mois

Pour les enfants dont l’âge se situe à la frontière entre le WAIS et le WISC il est toujours préférable de passer un WISC à l’analyse plus complète et affinée. Le WISC évalue précisément les différentes composantes de l’intelligence.

C’est ce test qui sera exigé par l'Education Nationale et par les écoles spécialisées. 

Lorsque l'enfant n'a passé qu'un WPSSI étant petit, il est préconisé de lui faire passer un WISC par la suite pour avoir une lecture la plus pointue possible de ses capacités cognitives. 

Seuls certains psychologues ou neuropsychologues sont habilités à faire passer ces tests et le seul valable à ce jour est le WISC V.

Le WISC est révisé tous les 10 ans pour compenser l’effet Flynn (l'accroissement des scores aux tests calculant un quotient intellectuel constaté à la suite de l'observation comparée de populations données, sur plusieurs générations). Dans cette logique, un test dans une ancienne édition, passé à la période correspondante reste toujours valable et il n’y a pas à le repasser. Mais la 5ème édition du WISC a procédé à un remaniement novateur et il peut être intéressant de le passer même si l’on a passé un WISC III ou IV. Il explore maintenant 5 indices : 

- Compréhension Verbale

- Visuo-Spatial

- Raisonnement Fluide

- Mémoire de Travail

- Vitesse de Traitement. 

Aux quels peuvent s’ajouter, si le psychologue l’estime utile, 5 indices complémentaires dont 3 nouveaux :

- Raisonnement Quantitatif

- Mémoire de Travail Auditive

- Non-Verbal

- Aptitude Générale

- Compétence Cognitive. 

Le psychologue peut n’en choisir aucun s’il estime que les 5 indices principaux ont été suffisamment éclairant, comme il peut choisir de délaisser le QI Total obtenu au bénéfice d’un seul indice complémentaire.

Cette nouvelle démarche est à saluer car elle permet enfin une interprétation et une observation clinique et retire sa toute puissance au chiffre unique du QI Total.

Il est d’ailleurs fréquent que le QI Total ne soit pas interprétable car les profils sont hétérogènes (à partir d’un écart de 15 points entre deux indices principaux). Dans ce cas il ne peut pas être significatif des réelles capacités cognitives de l’enfant.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Coaching et Therapie